DüsselART Online
Leitseite   Bestellschein   Kontakt   AGB  
unsere Autoren
 Gisèle Freund
 Regine Ciara Henschel
 Pierre-Alain Hubert
 Pierre-Alain Hubert
(englisch)
 Artur Kittlitz jr.
 Artur Kittlitz jr.
(französisch)
 Otto Piene
 Otto Piene
(englisch)
 Heike Reiter
 Georg Stefan Troller
 Georg Stefan Troller
(französisch)


Artur Kittlitz jr.

né à Düsseldorf
fils du peintre allemand Artur Kittlitz sen.
- et un de son mieux etudiant -
et de la belge Martha Kittlitz née Kubis
lycée, école de commerce privée
apprentissage comme photographe
vit en tant qu'artiste à Düsseldorf et à Paris

voyages d'études: Ansvers, Bruxelles, Londres, Kiev, Leningrad, Moscou, New York, Paris, San Francisco, Los Angeles, la Thailande, les iles Philippines, Hongkong, Macao, République populaire de Chine, la Corée du Sud, Taiwan, le Japon, Hawai, le Mexique, la Californie, le Canada

Realisme Extreme

Artur Kittlitz de son œuvre

Pas construites, pas composées, pas de mise en scène, pas une épreuve de photo brillante. Les impressions fugitives de la rue. Je représente les gens sans qu'ils ne puissent se défendre. Ce qui importe, c'est la personnalité de celui qui est photographié, pas celle du photographe. J'ai vu trop de photos artificielles - pourquoi? La vie elle-même est assez dramatique! Et pourquoi y-a-t'il tant de photos prises dans le seul but d'arriver à l'effet, de manière pathologique?

Les photos que j'ai faites, c'est mon commentaire sur la vie réelle, ce sont des documents authentiques. Mon appareil photographique est incorruptible. Mes photos révèlent une sorte de respect de la vie. Je n'ai rien à faire de vérités faussées. J'ai l'oeil pour le propre d'un instant, et les photos doivent exprimer quelque chose de la nature de l'être humain. Elles n'acceptent pas le compromis et représentent, le temps d'une fraction de seconde, l'être humain dans toute sa vérité. Ce que je photographie, c'est aussi captivant ou ennuyeux, aussi fascinant ou insipide que les gens que je vois à l'instant. Rien d'humain ne m'est étranger. Je ne dirige pas, je reste dans l'anonymat. Avec mon appareil photographique j'attaque de front la réalité et j'enregistre. Je ne travaille pas avec des artifices, mais les yeux ouverts. En tant qu'être humain et photographe, je suis d'une curiosité insatiable.

En ce qui concerne les travaux commandés, je demande une liberté absolue de créativité. Je n'aime pas que les gens posent devant moi de manière artificielle. La vie pose d'innombrables questions, mes photos donnent quelques rares réponses. Je vois, je documente et je fais voir aussi la dignité des soi-disant "petites gens". Mes photos argumentent et documentent, elles ne décorent pas, et c'est pour cette raison qu'elles sont le reflet des contrastes de la vie quotidienne. Les photos sont un panorama de la vie humaine, même au-delà du côté embelli. Avec mon appareil photographique je pique aussi les côtés cachés de la réalité et montre l'homme dans ses moments caractéristiques, avec respect et intérêt. En tant que sociologue travaillant avec un appareil photographique, je dois également éclairer et expliquer les phénomènes obscurs et cachés de la réalité quotidienne de l'homme, je dois montrer mon vis-à-vis sans fard dans des images originales. Mes photos ne doivent pas contenir des énigmes, mais les révéler. Je suis "behavioriste" en photographiant. Quand je regarde mes photos, un dialogue muet s'installe, même avec les marginaux de notre société. Chez l'observateur, je veux déclencher quelque chose; à partir de là il peut et doit réfléchir.

Il y a des gens qui ne veulent pas être photographiés, parce qu'ils croient qu'on leur vole l'âme. Quand je les photographie, c'est vraiment un peu comme ça, car j'essaie de faire sentir un peu l'âme de l'homme. Mes photos sont des fenêtres donnant sur la vie. Etre mouvement, voir et agir, c'est le secret des photos de haute qualité. Je ne fais pas de photos, ni de mise en scène, dans des studios, je les cherche et les trouve dans les rues de la ville, p.e. Paris. Là, je vois des couples, des gens qui se promènent, des futilités, que moi, j'"agrandis" et dont je fais des témoins importants de la vie quotidienne en ville. Naturellement, ces images reflètent toujours notre époque et ont par cela souvent des effets provocateurs.

Ce que je vois, je dois le comprendre. Mes photos représentent pour moi des connaissances. Elles sont une chronique du vivant et font voir des gestes humains authentiques au lieu des poses raidies. Je m'efforce, pendant mes voyages autour du monde, de saisir les instants de vérité reflétés dans les visages des hommes et de pénétrer avec l'appareil photographique dans leur intimité et d'établir un dialogue visuel.

En ce qui concerne mes oeuvres photographiques et mon art, je suis anarchiste, je ne me soucie pas des tendances, du milieu et du marché, car la soi-disant diversité est souvent simplicité. En photographiant je vois la vie, je ne pense pas à la photographie. La photographie est une question de l'oeil et non pas de l'objectif. Souvent les appareils photographiques d'aujourd'hui témoignent de plus d'intelligence que ceux qui sont derrière. Des visages qui racontent des histoires, je les cherche et je les trouve. Mes photos miroitent le présent, y compris les hommes d'aujourd'hui, elles sont pures, pas embellies, ni provocantes ni calculées. Je ne regarde pas, mais je vois et je perçois, sans interruption et sans compromis.

A la recherche du visage pur qui souvent se cache derrière un masque, le photographe devrait rester anonyme. En cherchant le cri de la vérité, je suis silencieux, invisible et je poursuis mon but avec zèle. Cette interprétation de la réalité est mon genre d'art visuel, car je n'embellis rien, je ne glorifie rien, et, avec un minimum de technique, je signale un maximum de confrontations avec le quotidien. Etre mouvement, voir et agir, c'est le secret des photos, des portraits de haute qualité, qui ne doivent pas seulement laisser paraître le moment, mais aussi le passé et peut-être un peu l'avenir de l'homme. La photographie, c'est une manière de voir et d'analyser

Achat par
le Literaturbüro NRW, Düsseldorf (Bureau littéraire de la ville de Düsseldorf)
Komödie Steinstraße, Düsseldorf
Stadtwerke Düsseldorf AG, Luisenstraße
Stadtwerke Düsseldorf, autorités du port
archives municipales
collections privées
Expositions (sélection) photographie/peinture:
L'Allemagne:
Baden-Baden: Cabinet d'art Baden-Baden
Bonn: Bonner Kunstverein (catalogue)
Cologne: Galerie Rath,
Dortmund: Ausstellungshalle Westfalenpark / Société Allemande-Française
Düsseldorf: Deutsche Bank AG / Grunwald & Koslowski / Photo Galerie Güzel Voyage / L'Hotel Nikko / Exposition annuel des artistes de la ville / Institut Français - Autohaus Südring / Altstadt-Herbst - Rheinufertunnel / GePeMa Galerie / Benrather Kulturkreis eV. - "Benrath 92" / Goethe Institut / Foire de femme - TOP 93 / TVG Technisches Rathaus / Landesmuseum Volk und Wirtschaft, Stadt-Sparkasse Düsseldorf / Schiffahrts-Museum / Top 180 Rheinturm Düsseldorf
Kaarst: Hotel de Ville
Krefeld-Linn: Château Greiffenhorst,
Münster: Lycée Pascal
La France:
Anet: Bilitis
Chilly: Mairie
Grenoble: Facutté Medecine / Auberge Jeunesse
Ezy sur Eure: 6e. Prix de Peinture
Paris: Galerie Art-Vie